Néolibéralisme et subjectivités

Michel Foucault à l'épreuve de la globalisation

Préface de Matthieu de Nanteuil

Ce livre interroge le néolibéralisme à partir des différentes tactiques par lesquelles il conditionne le quotidien des individus, dessine leur avenir et les constitue comme sujets. Il s'articule autour de la pensée de Michel Foucault, ce philosophe atypique qui a inauguré dans les années 1970 l'étude du néolibéralisme et sa critique. Lire la suite

Qu'elles soient politiques, économiques, sociales ou encore écologiques, les crises contemporaines de nos sociétés globalisées ont la plupart du temps le néolibéralisme pour toile de fond. Le plus souvent, les sciences sociales ont interrogé le néolibéralisme à partir des politiques publiques, ou de la manière dont les collectivités et les peuples le combattent ou contournent ses règles. Ce livre interroge plutôt le néolibéralisme à partir des différentes tactiques par lesquelles il conditionne le quotidien des individus, dessine leur avenir et les constitue comme sujets. L'ouvrage rassemble les contributions d’auteurs issus de différentes disciplines des sciences humaines, qui proposent une réflexion sur le lien entre néolibéralisme et subjectivités à partir d’une longue expérience de terrain en Europe, en Afrique et en Amérique. Ces différentes contributions s’articulent autour de la pensée de Michel Foucault, ce philosophe atypique qui a inauguré dans les années 1970 l’étude du néolibéralisme et sa critique.


PDF (PDF) - 12,00 €
Livre broché - 17,50 €

InfoPour plus d'informations à propos de la TVA et d'autres moyens de paiement, consultez la rubrique "Paiement & TVA".
Info Les commandes en ligne se font via notre partenaire i6doc.

Spécifications


Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Édité par
Cécile Giraud, Aymar Nyenyezi,
Préface de
Matthieu de Nanteuil,
Langue
français
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences politiques et sociales > Sociologie
BISAC Subject Heading
SOC026000 SOCIAL SCIENCE / Sociology
BIC subject category (UK)
JH Sociology & anthropology
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 )
4093 Sociologie
Date de première publication du titre
24 septembre 2020

Livre broché


Date de publication
24 septembre 2020
ISBN-13
978-2-87558-983-5
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 176
Dépôt Légal
D/2020/9964/37 Louvain-la-Neuve, Belgique
Code interne
100729
Format
16 x 24 cm
Poids
290 grammes
Type de packaging
Aucun emballage extérieur
Prix
17,50 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

PDF


Date de publication
24 septembre 2020
ISBN-13
978-2-87558-984-2
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 174
Dépôt Légal
D/2020/9964/37 Louvain-la-Neuve, Belgique
Code interne
100729PDF
Prix
12,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Publier un commentaire sur cet ouvrage

Si vous avez une question, utilisez plutôt notre formulaire de contact

Sommaire


Préface
Qu'est-ce que le néolibéralisme ?
Quelques réflexions sur le monde d’où nous venons
Matthieu de Nanteuil 5
1. Une méthodologie exigeante 6
2. Une perspective d’ensemble 7
3. Un bilan à l’heure de la globalisation 9
4. Le néolibéralisme, en quatre propositions 11
4.1. Un usage sélectif de la liberté 11
4.2. Une approche autoritaire – et tronquée – de la subjectivité 13
4.3. Un ordonnancement des flux et des imaginaires 14
4.4. Une ambition planétaire, anti-universelle et a-contextuelle 17
5. Conclure ? 19
Bibliographie 20
Introduction
Michel Foucault à l’épreuve de la globalisation
Aymar Nyenyezi Bisoka et Cécile Giraud 23
1. Deux approches dominantes du néolibéralisme :
policy framework et idéologie 23
2. Une troisième approche : le néolibéralisme comme gouvernementalité 25
3. Des terrains en Europe, en Afrique et en Amérique latine :
les sciences sociales dans la globalisation 27
Bibliographie 31
Chapitre 1. Migrations en flux tendu dans l’espace européen :
Foucault et la subjectivation des migrants à l’ère néolibérale
Denis Pieret 35
1. Le pouvoir comme production. Le pouvoir comme relation et exercice 36
2. Libéralisme, biopouvoir et circulation.
Dispositif de sécurité-individu-population 39
172 Néolibéralisme et subjectivités
2.1. Désir, intérêt et liberté 40
3. Libéralisme, néolibéralisme et gestion des populations.
De l’échange à la concurrence 42
4. Il n’est de monde qu’économique 44
5. Le sujet néolibéral. Conditionner les individus 45
6. La mobilité comme capital 47
7. Conclusion 48
Bibliographie 50
Chapitre 2. Former des subjectivités néolibérales : dispositif
de mobilité et migrants hautement qualifiés à Bruxelles
Cécile Giraud 53
1. Des migrants qualifiés dans la mobilité 54
2. Disposer les pratiques : le dispositif de mobilité 56
2.1. Erasmus+ 58
2.2. Espace Schengen et carte bleue européenne 59
2.3. Ville globale 61
3. Dispositif de mobilité et rapport à soi 62
4. Production de subjectivités en contexte néolibéral 65
5. Conclusion : des subjectivités néolibérales dans la mobilité 68
Bibliographie 69
Chapitre 3. Production des subjectivités néolibérales
dans des espaces périphériques : projets de mobilité
et changements intergénérationnels en Équateur
María Mercedes Eguiguren 73
1. Gouvernementalité, subjectivité et mobilité : outils conceptuels 74
2. Le néolibéralisme en Équateur comme projet gouvernemental :
regard historique 76
3. Première génération : urbanisation, éducation et liens transnationaux 78
3.1. « Devenir professionnel » : éducation et mobilité 78
3.2. Crise néolibérale et reconfiguration des projets de mobilité :
devenir professionnel ou émigration ? 80
3.3. Émigrer comme aventure : malaise et aspirations
dans la périphérie 81
3.4. Des migrants à New York dans les années 1980 :
les fluctuations transnationales de la position sociale 83
4. Deuxième génération : la mobilité comme autonomie 85
5. Espace transnational périphérique dans les années 1990 :
étudier, travailler ou émigrer 86
6. Conclusion 89
Bibliographie 91
Chapitre 4. Dispositif et subjectivité en contexte néolibéral :
l’accaparement des terres au Rwanda
Aymar Nyenyezi Bisoka 95
1. Accaparement des terres : vers un réseau 98
1.1. Confiscation des marais à Rusizi 98
1.2. De la contrainte physique 100
2. Du discours 102
3. Du système de différenciation 104
4. Des techniques de gouvernement 107
4.1. Gouvernementalité à Rusizi 107
4.2. Rapport à soi ou subjectivation par assujettissement 110
4.3. Acceptation liée à la peur 111
4.4. Adhésion par conviction 111
4.5. Adhésion liée à la gouvernementalité 112
5. Conclusion : discours néolibéral et construction des sujets 113
Bibliographie 115
Chapitre 5. Néolibéralisation minière et conflits environnementaux
en RDC : political ecology et gouvernementalité territoriale
Anuarite Bashizi 121
1. Political ecology et gouvernementalité territoriale 124
2. Étude de cas : la modernisation minière à Luhwindja 126
2.1. La multinationale Banro à Luhwindja : du sauveur à l’accapareur ? 127
2.2. Manipulation de l’entreprise et contestation par
la communauté locale 130
3. Conclusion 134
Bibliographie 137
Chapitre 6. Sur le néolibéralisme comme théorie :
d’un corpus éclaté à une utopie globalisante
Thierry Amougou 141
1. Néolibéralisme et libéralisme classique : comment faire chambre
à part avec les fondements moraux des précurseurs
et en être la reproduction contemporaine ? 142
2. Deux doctrines éthiques à la base du projet de société libérale 143
3. Le néolibéralisme : une escroquerie intellectuelle
du libéralisme classique ? 144
3.1. La signification du bonheur ou du bien-être de la communauté 144
3.2. La place de l’État dans l’économie 145
3.3. L’infaillibilité du marché 146
4. Le néolibéralisme : paradigme cohérent ou panier de crabes ? 147
4.1. Le colloque Lippmann (1938) : la rampe de lancement du
réseau néolibéral 147
4.2. La Société du Mont-Pèlerin (1947) : une étape de répulsion
et d’attraction entre intellectuels de renom 148
5. De la dominance non pertinente de la subjectivité néolibérale :
l’apport de trois paradigmes fondamentaux 150
5.1. « L’individu extro-déterminé » de David Riesman 150
5.2. L’école économique de la régulation et des conventions 151
6. Le néolibéralisme comme utopie développementiste globalitaire 152
6.1. La faillite du modèle kéynéso-fordiste (1945-1970) :
une conjoncture favorable 153
6.2. Le consensus de Washington :
boîte à outils de l’utopie développementiste 154
7. Conclusions : et donc… 155
Bibliographie 155
Chapitre 7. La subjectivité néolibérale n’existe pas :
le sujet de la psychanalyse face à la gouvernance néolibérale
Jérémie Clément 159
1. La philosophie néolibérale : une philosophie politique 160
2. La « bonne gouvernance » et la « rationalité gouvernementale »
à l’oeuvre 161
2.1. Un lien social fragilisé 163
2.2. La société n’existe pas 163
Table des matières 175
2.3. Extension du discours capitaliste 164
3. La subjectivité néolibérale n’existe pas 164
4. Conclusion 166
Bibliographie 167
Notices biographiques 169