Correspondances européennes


Première édition

Préface de Michel Barnier

Après l'épuisement du discours sur la paix et de celui sur la prospérité, la raison de l'Europe, c’est celle qui lui sera donnée par les millions d’Européens. Pour cela, il faut explorer ensemble une Europe dont les institutions sont un moyen mais pas... Lire la suite

Si le projet européen traverse aujourd'hui une crise, c'est avant tout celle du sens. Après l’épuisement du discours sur la paix et de celui sur la prospérité, la raison de l’Europe, c’est celle qui pourra lui être donnée par les millions d’Européens. Pour cela, il faut explorer ensemble une Europe dont les institutions sont un moyen mais pas un but, rester ouvert aux découvertes, attentif aux récits et critique face aux idées communes.

Ce voyage de six mois est émaillé de onze haltes, onze lettres écrites dans autant de villes de neuf pays d’Europe, de la Russie à la Suède, du Portugal à la Bulgarie. Elles donnent lieu à onze débats sur des grands sujets comme la défense, la jeunesse, les douleurs du passé ou la solidarité, qui sont explorés à travers les histoires de dizaines d’Européens rencontrés au long du chemin.


Si le projet européen traverse aujourd'hui une crise, c'est avant tout celle du sens. Après l’épuisement du discours sur la paix et de celui sur la prospérité, la raison de l’Europe, c’est celle qui pourra lui être donnée par les millions d’Européens. Pour cela, il faut explorer ensemble une Europe dont les institutions sont un moyen mais pas un but, rester ouvert aux découvertes, attentif aux récits et critique face aux idées communes.

Ce voyage de six mois est émaillé de onze haltes, onze lettres écrites dans autant de villes de neuf pays d’Europe, de la Russie à la Suède, du Portugal à la Bulgarie. Elles donnent lieu à onze débats sur des grands sujets comme la défense, la jeunesse, les douleurs du passé ou la solidarité, qui sont explorés à travers les histoires de dizaines d’Européens rencontrés au long du chemin.


Livre broché - 18,00 €
PDF (PDF) - 12,00 €
ePub (EPUB) - 9,99 € Tatouage numérique/watermark
Info Cet ouvrage est également disponible en anglais
Info Les commandes en ligne se font via notre partenaire i6doc.

Spécifications


Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Auteur
Philippe Perchoc,
Préface de
Michel Barnier,
Collection
Cordouan
Langue
français
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences politiques et sociales > Affaires européennes
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences politiques et sociales > Relations internationales
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences politiques et sociales > Sciences politiques et affaires publiques
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences politiques et sociales
BISAC Subject Heading
POL000000 POLITICAL SCIENCE
Code publique Onix
01 General / trade
CLIL (Version 2013-2019 )
3283 SCIENCES POLITIQUES
Description public visé
Grand public cultivé
Date de première publication du titre
17 mars 2014
Subject Scheme Identifier Code
Classification thématique Thema: Sciences politiques et théorie

Livre broché


Details de produit
1 A4
Date de publication
17 mars 2014
ISBN-13
978-2-87558-276-8
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 124
Dépôt Légal
D/2014/9964/10 Louvain-la-Neuve, Belgique
Code interne
89553
Format
13,4 x 21,4 x 1,2 cm
Poids
179 grammes
Prix
18,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

PDF


Details de produit
1 PDF
Date de publication
17 mars 2014
ISBN-13
978-2-87558-277-5
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 124
Dépôt Légal
D/2014/9964/10
Code interne
89553PDF
Prix
12,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

ePub


Date de publication
18 avril 2014
ISBN-13
978-2-87558-290-4
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 124
Code interne
89553epub
Protection technique e-livre
Aucun
Taille du fichier
1638 Ko
Prix
9,99 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Publier un commentaire sur cet ouvrage

Si vous avez une question, utilisez plutôt notre formulaire de contact

Sommaire


Préface 7
Introduction – Au moment du départ 11
Entre Russie et Europe 19
Kaliningrad, Russie, juillet 2013 21
La défense européenne 29
Brest, France, août 2013 31
L'Europe et ses institutions 37
Bruxelles, Belgique, septembre 2013 39
Le colonialisme et l'Europe multiculturelle 45
Bordeaux, France, septembre 2013 47
L’éducation à l’Europe 53
Bruges, Belgique, septembre 2013 55
La jeunesse européenne 63
Lund, Suède, octobre 2013 65
Les migrations en Europe 71
Sofia, Bulgarie, octobre 2013 73
Une Europe de citoyens 79
Copenhague, Danemark, octobre 2013 81
La montée du populisme 87
Budapest, Hongrie, novembre 2013 89
La solidarité européenne 95
Lisbonne, Portugal, novembre 2013 97
Les mémoires européennes 103
Riga, Lettonie, décembre 2013 105
Le vent se lève 113
Conclusion –Honfleur, France, décembre 2013 115
Remerciements 121


Extrait


À lire : Trois questions à l'auteur

Trois questions à Philippe Perchoc
pour son livre Correspondances européennes

 

— Encore un livre sur l'Europe ! Est-ce que les gens n'en ont pas assez ?

— Les gens en ont probablement assez d'un discours moralisateur sur l'Europe. À l'inverse, des ouvrages qui évoquent l'Europe sans parler des institutions connaissent un grand succès, comme celui de Geert Mak. L'Europe, c'est bien plus qu'une série de réunions et de bâtiments en verre à Bruxelles, Luxembourg ou Strasbourg. C'est un fait que les Européens vivent les uns avec les autres, les uns contre les autres, depuis des siècles. L'idée de ce livre, c'est de parler de 11 enjeux européens depuis 11 villes de 9 pays d'Europe à partir des petites histoires d'Européens rencontrés au long du chemin. Quand on est chercheur, il y a ce qu'on cherche et qu'on trouve, ce qu'on cherche et qu'on ne trouve pas, ce qu'on trouve sans chercher. Il y a aussi un moment où c'est votre sujet qui vous trouve. C'est aussi l'histoire de cette rencontre.

— On vante notre merveilleuse diversité européenne. Pourquoi essayer ensuite de se trouver des points communs ?
— Benjamin Constant disait : « La variété, c'est de l'organisation ; l'uniformité, c'est du mécanisme. La variété, c'est la vie ; l'uniformité, c'est la mort ». C'est une chance d'avoir un continent si divers, si contradictoire en un sens. Nous avons certainement des points communs, des passerelles entre nous. Et surtout, nous avons les mêmes problèmes. Pas besoin de se chercher des points communs pour les trouver. Par contre, des solutions communes, c'est ce qui nous manque un peu.

— Les personnes que vous avez rencontrées dans votre livre sont parfois dures pour les institutions européennes. Pourquoi ?
— C'est la réalité de la situation en Europe. On reproche à l'Europe d'avoir trop de pouvoir pour nous ennuyer et pas assez pour nous soutenir. C'est peut-être qu'il faut changer. En Lituanie ces jours-ci, où j'étais pour enseigner, on se demande bien pourquoi il n'y a pas d'armée européenne et de diplomatie unique. Dans tous les cas, la vision idyllique de l'Europe ne mène nulle part. C'est un système politique, ni bon, ni mauvais, nécessaire, criticable et donc susceptible de changer pour mieux répondre à nos attentes contradictoires.


À voir : Philippe Perchoc parle de son livre


Recension dans "Commission en direct"