Les déterminants de la santé subjective dans les pays baltes au cours des années 1990


Première édition

Dans le contexte des fortes fluctuations des niveaux de mortalité à la fin duXXe siècle, cette recherche a pour objet les déterminants de la santé subjectivedans les trois pays baltes. Il s’agit ici à la fois d’examiner les taux deprévalence de... Lire la suite

Dans le contexte des fortes fluctuations des niveaux de mortalité à la fin du XXe siècle, cette recherche a pour objet les déterminants de la santé subjective dans les trois pays baltes. Il s’agit ici à la fois d’examiner les taux de prévalence de la santé subjective et de ses déterminants, et de mesurer les influences de ceux-ci sur la santé subjective car ces deux éléments combinés expliquent les niveaux de santé subjective. Les variations de ces déterminants dans le temps et dans l’espace sont étudiées, de même que les différences selon le sexe, l’âge, l’origine ethnique, le groupe économique et le comportement à l’égard de l’alcool.

Les analyses sont réalisées à partir de bases de données peu exploitées jusqu’alors : les enquêtes Norbalt Living Condition Project conduites simultanément dans les trois pays en 1994 et 1999, ainsi que l’Estonian Health Interview Survey menée en 1996. Dans une approche structurelle, un modèle explicatif de la santé subjective reposant sur des équations multiples est développé. L’état de santé physique des individus est pris en compte, de même que leur santé psychologique et leur consommation d’alcool. Le modèle intègre également le locus de contrôle, le niveau d’instruction, le soutien social et l’accès au système de soins.

Entre 1994 et 1999, la santé subjective et psychologique s’améliore pour tous, à l’exception notable de la population masculine de Lettonie. Le modèle fait preuve d’une grande stabilité : quelle que soit la population considérée, les relations entre santé physique, santé psychologique et santé subjective sont toujours très fortes. L’état de santé physique et psychologique influence considérablement l’évaluation que font les individus de leur état de santé. Par ailleurs, la santé physique pèse également sur la santé psychologique. Un autre paramètre dont la valeur est particulièrement élevée est celui reliant le niveau d’instruction et le locus de contrôle : plus les individus sont instruits, plus leur locus est de type interne. Quant à la consommation d’alcool, son rôle sur la santé subjective est a priori surprenant : plus le niveau de consommation est élevé, meilleure est la santé subjective !


Dans le contexte des fortes fluctuations des niveaux de mortalité à la fin du XXe siècle, cette recherche a pour objet les déterminants de la santé subjective dans les trois pays baltes. Il s’agit ici à la fois d’examiner les taux de prévalence de la santé subjective et de ses déterminants, et de mesurer les influences de ceux-ci sur la santé subjective car ces deux éléments combinés expliquent les niveaux de santé subjective. Les variations de ces déterminants dans le temps et dans l’espace sont étudiées, de même que les différences selon le sexe, l’âge, l’origine ethnique, le groupe économique et le comportement à l’égard de l’alcool.

Les analyses sont réalisées à partir de bases de données peu exploitées jusqu’alors : les enquêtes Norbalt Living Condition Project conduites simultanément dans les trois pays en 1994 et 1999, ainsi que l’Estonian Health Interview Survey menée en 1996. Dans une approche structurelle, un modèle explicatif de la santé subjective reposant sur des équations multiples est développé. L’état de santé physique des individus est pris en compte, de même que leur santé psychologique et leur consommation d’alcool. Le modèle intègre également le locus de contrôle, le niveau d’instruction, le soutien social et l’accès au système de soins.

Entre 1994 et 1999, la santé subjective et psychologique s’améliore pour tous, à l’exception notable de la population masculine de Lettonie. Le modèle fait preuve d’une grande stabilité : quelle que soit la population considérée, les relations entre santé physique, santé psychologique et santé subjective sont toujours très fortes. L’état de santé physique et psychologique influence considérablement l’évaluation que font les individus de leur état de santé. Par ailleurs, la santé physique pèse également sur la santé psychologique. Un autre paramètre dont la valeur est particulièrement élevée est celui reliant le niveau d’instruction et le locus de contrôle : plus les individus sont instruits, plus leur locus est de type interne. Quant à la consommation d’alcool, son rôle sur la santé subjective est a priori surprenant : plus le niveau de consommation est élevé, meilleure est la santé subjective !


Livre broché - 24,20 €
Info Les commandes en ligne se font via notre partenaire i6doc.

Spécifications


Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Partie du titre
Numéro 538
Auteur
Catherine Gaumé,
Collection
Thèses de la Faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de communication
Langue
français
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences de la population et du développement > Démographie
Catégorie (éditeur)
Médecine > Santé publique
BISAC Subject Heading
BUS000000 BUSINESS & ECONOMICS
Code publique Onix
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013-2019 )
3283 SCIENCES POLITIQUES
Date de première publication du titre
01 janvier 2009
Subject Scheme Identifier Code
Classification thématique Thema: Sciences politiques et théorie
Type d'ouvrage
Thèse

Livre broché


Details de produit
1 Couverture pelliculée
Date de publication
01 janvier 2009
ISBN-13
978-2-87463-175-7
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 314
Code interne
80863
Format
16 x 24 x 1,8 cm
Poids
506 grammes
Prix
24,20 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Publier un commentaire sur cet ouvrage

Si vous avez une question, utilisez plutôt notre formulaire de contact

Sommaire


Introduction _______________________________ 7
1. La mortalité dans les régions baltes : évolutions
temporelles et tentatives d’explication____________ 13
1.1. Une transition démographique précoce __________ 14
1.2. Une progression contrastée au cours du vingtième siècle
__________________________________________17
1.2.1. La mortalité par âge _______________________________ 21
1.3. La littérature sur la stagnation de la mortalité en Europe
Centrale et Orientale __________________________ 27
1.3.1. La description du phénomène_________________________ 27
1.3.2. Une explication dans une perspective sociologique __________ 27
1.4. La crise de mortalité _______________________ 29
1.4.1. Une description de la crise récente _____________________ 29
1.4.2. Les causes de la crise de mortalité dans la partie occidentale de l'ex-
URSS : une revue de la littérature __________________________ 32
2. De la mortalité à la santé subjective ___________ 45
2.1. La santé subjective et la mortalité ______________ 46
2.2. Le stress ________________________________ 49
2.2.1. Les origines du concept_____________________________ 49
2.2.2. L’approche selon les événements de vie__________________ 50
2.2.3. Les différentes conceptualisations actuelles _______________ 51
2.2.4. Le modèle transactionnel ___________________________ 53
2.2.5. Les effets nocifs du stress sur la santé ___________________ 55
2.2.6. Capital social, support social, cohésion sociale, réseau social… __ 60
2.2.7. Le lieu de contrôle et contrôle perçu ____________________ 69
2.3. L’alcool_________________________________ 70
2.3.1. Le phénomène du Binge drinking ______________________ 70
2.3.2. Lien Stress-Alcool ________________________________ 71
2.3.3. Le lien entre alcool et santé __________________________ 76
3
3. Du modèle conceptuel au modèle opérationnel___ 85
3.1. Le modèle conceptuel_______________________ 86
3.1.1. Le modèle adopté des déterminants de la santé subjective______ 86
3.1.2. Un modèle de la santé subjective par un système d’équations
structurelles ________________________________________ 92
3.2. Le modèle opérationnel _____________________ 94
3.2.1. Les sources de données existantes______________________ 94
3.2.2. Les données utilisées dans le cadre de cette recherche ________ 98
3.2.3. Opérationnalisation des concepts à l’aide des données des enquêtes
Norbalt___________________________________________ 107
3.2.4. Opérationnalisation des concepts à l’aide des données de l’enquête EHIS _____________________________________________131
4. La santé subjective et ses “parents” __________ 145
4.1. La santé subjective_________________________147
4.1.1. Les taux de prévalence au sein de la population totale ________147
4.1.2. Les taux de prévalence selon les groupes d’âges_____________151
4.2. Caractéristiques générales des modèles__________155
4.2.1. Choisir une distribution a priori informative ou non informative ? 155
4.2.2. Excellente qualité d’ajustement des modèles _____________ 159
4.3. Les “parents” de la santé subjective : taux de prévalences et influences directes et indirectes _______________ 164
4.3.1. Les “parents” de la santé subjective : chemins directs _______ 164
4.3.2. Les “parents” de la santé subjective : chemins indirects______ 180
4.4. Autres résultats__________________________ 188
4.4.1. Le rôle du niveau d’instruction_______________________ 188
4.4.2. Le rôle du soutien social ___________________________ 190
4.4.3. Confirmation des résultats avec l’Estonian Health Interview Survey ________ 190
4.5. Conclusion et discussion ___________________ 194
4.5.1. Résumé ______________________________________ 194
4.5.2. Discussion ____________________________________ 198
5. Le rôle spécifique de l’alcool _______________ 213
5.1. Deux mesures de la consommation d’alcool _______214
5.1.1. Taux de prévalence de la consommation d’alcool ____________215
5.1.2. Les résultats du modèle_____________________________217
5.2. Les consommateurs d’alcool_________________ 223
5.2.1. Consommateurs d’alcool et populations totales____________ 225
5.2.2. Consommateurs d’alcool et abstèmes __________________ 234
5.3. Conclusion _____________________________ 238
Conclusion ______________________________ 243
Bibliographie ____________________________ 255
Annexe I : _______________________________ 275
Mesurer la consommation d’alcool au cours des années 1990 ___________________________________ 275
Annexe II : ______________________________ 291
Constitution des échantillons des enquêtes Norbalt _ 291
Annexe III : ______________________________ 301
Résultats des modèles testés sur les populations totales à partir des données Norbalt. __________________ 301
Annexe IV : ______________________________ 309
Résultats des modèles testés sur les populations totales à partir des données EHIS. ____________________ 309