Le quotidien en situations

Enquête sur les phénomènes-sociaux

Cet ouvrage repense l'articulation de la norme et du phénomène au sein d'un « paradigme situationnel » édifié à la croisée de quatre perspectives distinctes : grammaticale, éthologico-hiératique, eidétique et narrative. Continuer

On reproche souvent aux sociologies d'inspiration phénoménologique de ne pas admettre, dans leur approche de la socialité, de tiers normatif extérieur à l'activité intentionnelle des sujets sociaux. Si la critique s'avère justifée, elle ne doit cependant pas nous conduire à adopter sur ce tiers une position « objective » — ce qui le soustrairait à sa condition phénoménale —, mais à repenser l’articulation de la norme et du phénomène au sein d’un « paradigme situationnel » édifié à la croisée de quatre perspectives distinctes : une perspective grammaticale, une perspective éthologico-hiératique, une perspective eidétique et une perspective narrative. À cet égard, c’est avec Husserl, Reinach, Fink, Heidegger, Wittgenstein, Durkheim et Goffman, mais aussi Garfinkel et Ricoeur que ce livre entre en dialogue, dans le but d’élaborer un concept de « phénomène social » qui, préservant la dimension « vécue » conférée par la phénoménologie au phénomène, n’en accorde pas moins au social le sens de ce qui, partagé et en droit partageable, s’avère irréductible à quelque vécu que ce soit — un « phénomène-social » par conséquent, social en tant que phénomène et phénomène en tant que social.


On reproche souvent aux sociologies d'inspiration phénoménologique de ne pas admettre, dans leur approche de la socialité, de tiers normatif extérieur à l'activité intentionnelle des sujets sociaux. Si la critique s’avère justifée, elle ne doit cependant pas nous conduire à adopter sur ce tiers une position « objective » — ce qui le soustrairait à sa condition phénoménale —, mais à repenser l’articulation de la norme et du phénomène au sein d’un « paradigme situationnel » édifié à la croisée de quatre perspectives distinctes : une perspective grammaticale, une perspective éthologico-hiératique, une perspective eidétique et une perspective narrative. À cet égard, c’est avec Husserl, Reinach, Fink, Heidegger, Wittgenstein, Durkheim et Goffman, mais aussi Garfinkel et Ricoeur que ce livre entre en dialogue, dans le but d’élaborer un concept de « phénomène social » qui, préservant la dimension « vécue » conférée par la phénoménologie au phénomène, n’en accorde pas moins au social le sens de ce qui, partagé et en droit partageable, s’avère irréductible à quelque vécu que ce soit — un « phénomène-social » par conséquent, social en tant que phénomène et phénomène en tant que social.


PDF (PDF) - 13,00 €
Livre broché - 19,00 €
ePub - 14,99 €
Info Les commandes en ligne se font via notre partenaire i6doc.

Spécifications


Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Partie du titre
Numéro 1
Partie du titre
Volume 1
Auteur
Grégori Jean,
Collection
Empreintes philosophiques
Langue
français
Catégorie (éditeur)
Philosophie, lettres, linguistique et histoire > Philosophie > Phénoménologie
Catégorie (éditeur)
Philosophie, lettres, linguistique et histoire > Philosophie
Catégorie (éditeur)
Philosophie, lettres, linguistique et histoire
BISAC Subject Heading
PHI000000 PHILOSOPHY
Code publique Onix
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013 )
3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
Description public visé
Philosophes, sociologues
Date de première publication du titre
01 février 2012
Subject Scheme Identifier Code
Thema subject category: J
Type d'ouvrage
Monographie
Avec
Bibliographie
Langue originale
anglais

Livre broché


Details de produit
1 Couverture pelliculée
Date de publication
01 février 2012
ISBN-13
978-2-87558-028-3
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 222
Dépôt Légal
D/2012/9964/1
Code interne
85964
Format
16 x 24 x 1,3 cm
Poids
365 grammes
Prix
19,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

PDF


Details de produit
1 PDF
Date de publication
01 février 2012
ISBN-13
978-2-87558-029-0
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 222
Code interne
85964PDF
Prix
13,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Publier un commentaire sur cet ouvrage

Si vous avez une question, utilisez plutôt notre formulaire de contact

Sommaire


Introduction .............................................................................................................................. 7
§ 1. Le problème du « phénomène-social » ............................................................................. 7
§ 2. Phénoménalité-sociale et « attitude naturelle » ............................................................... 10
§ 3. Herméneutique de la quotidienneté et socialité ............................................................... 15
§ 4. Socialité quotidienne et partage de la phénoménalité ...................................................... 22
Première partie. Quotidienneté et sacralité : la structure rituelle des phénomènes-sociaux .... 31
Chapitre I : L'opposition du sacré et du profane comme modèle pour une analyse de la socialité ..... 33
§ 5. Le « sacré dans la vie quotidienne » et le problème de la différence durkheimienne ..... 33
§ 6. Critique d'une herméneutique de la sacralité : vers une théorie sociologique des pratiques
religieuses ordinaires ....... 39
§ 7. Le modèle wittgensteinien : « jeux de langage » et « béhaviorisme ontologique » ........ 44
Chapitre II : Approche éthologico-hiératique des phénomènes-sociaux ....................... 56
§ 8. Goffman et l'idée de « rites d’interaction » ............. 56
§ 9. Quel « référent » pour la sacralité quotidienne ? Le problème de la « personne » ......... 61
§ 10. La sacralité intrinsèque des phénomènes-sociaux .................. 69
Chapitre III : Phénoménalité-sociale et neutralisation de l’ontologie — le quotidien en situations ............ 80
§ 11. Ontologie et phénoménalité-sociale : la question « non ontologique » du quotidien et le problème phénoménologique de la « situation » ........ 80
§ 12. Sens et portée du concept de « définition de situation » .................... 89
§ 13. « Définitions de situations » et « possibilités sociales » ....................... 97
Deuxième partie. Structure eidétique de la phénoménalité-sociale .................. 107
Chapitre I : La régularité sociale et le problème de la temporalité quotidienne .......... 109
§ 14. Phénomènes-sociaux et régularité .................................. 109
§ 15. Régularité sociale et temporalité quotidienne ........................................ 116
Chapitre II : Les règles eidético-constitutives de la phénoménalisation des phénomènes-
sociaux ............... 130
§ 16. Le concept de « règle eidético-constitutive » .................... 130
§ 17. Règles eidético-constitutives et normativité phénoménale des phénomènes-sociaux .. 133
§ 18. Eidétique des phénomènes-sociaux et solitude : le rapport rituel aux objets ............... 145
Chapitre III : Structure eidétique générale des phénomènes-sociaux ........................... 155
§ 19. Le phénomène-social comme donnée spatio-temporelle, dynamique et modalisée ..... 155
a/ La spatialité des phénomènes-sociaux ........................... 155
b/ Détermination eidétique des moments : les phases des phénomènes-sociaux ............. 159
c/ La structuration dynamique des phénomènes-sociaux ............................................... 162
d/ La structuration « modale » des phénomènes-sociaux ............................................... 164
§ 20. Structure des phénomènes-sociaux eidétiquement rapportés à leurs composantes individuelles
..... 168
a/ Le « lieu » des personnes : la territorialité eidétique-phénoménale ............................ 168
b/ Les signes du lien .................................................................................................... 173
c/ Les individus comme composantes eidétiques .......................................................... 175
Chapitre IV : Quotidienneté et continuité — vers une approche « biographique » de la phénoménalité-sociale .............. 185
§ 21. Phénoménalité-sociale et continuité ............................................................................. 185
§ 22. L’ancrage biographique des situations ......................................................................... 188
§ 23. Histoires de vie et récits de pratique ............................................................................. 193
§ 24. Identité narrative et phénoménalité-sociale .................................................................. 197
Conclusion. Philosophie, phénoménologie-sociale et sciences humaines ..... 205
Bibliographie ......................................................................................................................... 213
Table des matières ............................................................................................................. 222


Extrait