Les défis de la globalisation

Babel ou Pentecôte ?
Première édition

Comme tout processus, la globalisation a des conséquences heureuses et malheureuses. Dans le débat sur la globalisation entamé par les scientifiques, les experts et les citoyens, il y a des regards positifs et négatifs. Cet ouvrage se veut... Lire la suite

Par-delà l'analyse des processus de globalisation, l'objectif est de définir les conditions d'un vrai développement, intégral et durable.

Durant des décennies, la croissance a été stimulée par le marché et la concurrence. De nombreux secteurs financés ou gérés par les pouvoirs publics, ont été privatisés. Des marchés débridés et des États aux pouvoirs diminués paraissaient la clé de la compétitivité mondiale des entreprises et des nations.

Mais les politiques développées par les États en connivence avec les instances de gouvernance européennes et mondiales ne sont pas les seules explications de l'ampleur de la globalisation. Les révolutions permanentes dans les technologies de l'information, de la communication et du transport y contribuent en favorisant la mobilité et la flexibilité des capitaux, des biens, des services et des personnes.

Comme tout processus, la globalisation a des conséquences heureuses et malheureuses. Fatalement, dans le débat sur la globalisation entamé par les scientifiques, les experts et les citoyens, il y a ceux qui centrent leur attention sur les aspects positifs et, par ailleurs, ceux qui mettent en exergue les aspects négatifs. L'objectivité des uns n'est pas nécessairement celle des autres.

Sans chercher à formuler des jugements de Salomon, on peut viser à maximiser les conséquences positives et à minimiser les négatives sur les plans financier, économique, politique, culturel ou social. C'est à la recherche de solutions et de propositions constructives qu'il s'agit de s'atteler.


Par-delà l'analyse des processus de globalisation, l'objectif est de définir les conditions d'un vrai développement, intégral et durable.

Durant des décennies, la croissance a été stimulée par le marché et la concurrence. De nombreux secteurs financés ou gérés par les pouvoirs publics, ont été privatisés. Des marchés débridés et des États aux pouvoirs diminués paraissaient la clé de la compétitivité mondiale des entreprises et des nations.

Mais les politiques développées par les États en connivence avec les instances de gouvernance européennes et mondiales ne sont pas les seules explications de l'ampleur de la globalisation. Les révolutions permanentes dans les technologies de l'information, de la communication et du transport y contribuent en favorisant la mobilité et la flexibilité des capitaux, des biens, des services et des personnes.

Comme tout processus, la globalisation a des conséquences heureuses et malheureuses. Fatalement, dans le débat sur la globalisation entamé par les scientifiques, les experts et les citoyens, il y a ceux qui centrent leur attention sur les aspects positifs et, par ailleurs, ceux qui mettent en exergue les aspects négatifs. L'objectivité des uns n'est pas nécessairement celle des autres.

Sans chercher à formuler des jugements de Salomon, on peut viser à maximiser les conséquences positives et à minimiser les négatives sur les plans financier, économique, politique, culturel ou social. C'est à la recherche de solutions et de propositions constructives qu'il s'agit de s'atteler.


Livre broché - 39,66 €
Info Les commandes en ligne se font via notre partenaire i6doc.

Spécifications


Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Autre direction de
Jacques Delcourt, Philippe de Woot,
Collection
Hors collection (Presses universitaires de Louvain)
Langue
français
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences économiques > Economie internationale
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences politiques et sociales > Relations internationales
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences politiques et sociales > Sciences politiques et affaires publiques
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences politiques et sociales > Sociologie
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences économiques
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences politiques et sociales
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
Date de première publication du titre
01 janvier 2001
Type d'ouvrage
Monographie
Langue originale
anglais

Livre broché


Date de publication
2001
ISBN-13
978-2-93034-400-3
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 742
Code interne
47863
Format
16 x 24 x 4,1 cm
Poids
1165 grammes
Prix
39,66 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Publier un commentaire sur cet ouvrage

Si vous avez une question, utilisez plutôt notre formulaire de contact

Sommaire


Préface



Introduction



Première partie

La concurrence mise au service du développement mondial ?



Deuxième partie

Dysfonctionnements dans le développement



Troisième partie

Dialectique entre le global et le local



Quatrième partie

Divers champs de la mondialisation: économico-managérial, culturel et politique



Cinquième partie

L'éthique: une base pour des alternatives



Conclusion