Agir dans une pluralité de mondes : le cas du commerce équitable en Équateur


Première édition

Cette recherche contribue à évaluer l'impact du mouvement du commerce équitable sur l’évolution du mode de vie des producteurs du Sud. Les résultats mettent en évidence les difficultés et les écueils de l’action dans un monde... Lire la suite

Le commerce équitable est un système qui pose de manière particulièrement aiguë la question de l'action collective au sein d’un monde pluriel. Dans le but d’atténuer, sinon d’éliminer les effets des termes d’échanges inégaux, il met, en effet, en relation deux mondes culturels fortement dissemblables : les producteurs du Sud et les consommateurs du Nord. Ces derniers agissent dans un monde imprégné par la rationalité calculatrice de l’échange entre équivalents, qui tend à concevoir la vie sociale comme une succession de relations sans lendemain portant exclusivement sur des objets. Pour les premiers, par contre, leur mode de vie, même s’il a été « formaté » dans une mesure ou une autre aux catégories de l’échange, reste imprégné par leur culture d’origine, fondée sur les catégories du don et donc sur la prohibition du calcul, ce qui fait qu’au contraire les personnes ne peuvent jamais être quittes.

Cette recherche contribue à évaluer l’impact du mouvement du commerce équitable sur l’évolution du mode de vie des producteurs du Sud. Elle est centrée sur les relations entre ceux-ci et les organismes locaux qui leur servent à la fois d’intermédiaires commerciaux et de « traducteurs » vis-à-vis du versant aval, au Nord, de la « chaîne de l’équitable ». Ce travail transdisciplinaire (économie, gestion, sociologie, anthropologie) procède à l’analyse phénoménologique, réalisée en Équateur, de quatre cas fortement contrastés. Les résultats mettent en évidence les difficultés et les écueils de l’action dans un monde pluriel, en dégagent les conditions d’efficience et ouvrent des pistes de réflexion sur les problématiques du « juste prix » et, plus largement, de l’économie sociale et de l’action plurielle.


Le commerce équitable est un système qui pose de manière particulièrement aiguë la question de l'action collective au sein d’un monde pluriel. Dans le but d’atténuer, sinon d’éliminer les effets des termes d’échanges inégaux, il met, en effet, en relation deux mondes culturels fortement dissemblables : les producteurs du Sud et les consommateurs du Nord. Ces derniers agissent dans un monde imprégné par la rationalité calculatrice de l’échange entre équivalents, qui tend à concevoir la vie sociale comme une succession de relations sans lendemain portant exclusivement sur des objets. Pour les premiers, par contre, leur mode de vie, même s’il a été « formaté » dans une mesure ou une autre aux catégories de l’échange, reste imprégné par leur culture d’origine, fondée sur les catégories du don et donc sur la prohibition du calcul, ce qui fait qu’au contraire les personnes ne peuvent jamais être quittes.

Cette recherche contribue à évaluer l’impact du mouvement du commerce équitable sur l’évolution du mode de vie des producteurs du Sud. Elle est centrée sur les relations entre ceux-ci et les organismes locaux qui leur servent à la fois d’intermédiaires commerciaux et de « traducteurs » vis-à-vis du versant aval, au Nord, de la « chaîne de l’équitable ». Ce travail transdisciplinaire (économie, gestion, sociologie, anthropologie) procède à l’analyse phénoménologique, réalisée en Équateur, de quatre cas fortement contrastés. Les résultats mettent en évidence les difficultés et les écueils de l’action dans un monde pluriel, en dégagent les conditions d’efficience et ouvrent des pistes de réflexion sur les problématiques du « juste prix » et, plus largement, de l’économie sociale et de l’action plurielle.


Livre broché - 21,50 €
Info Les commandes en ligne se font via notre partenaire i6doc.

Spécifications


Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Partie du titre
Numéro 645
Auteur
Betty Espinosa Quintana,
Collection
Thèses de la Faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de communication
Langue
français
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences de la population et du développement > Economie du développement
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences de la population et du développement
BISAC Subject Heading
BUS000000 BUSINESS & ECONOMICS
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 )
3283 SCIENCES POLITIQUES
Description public visé
économie sociale, développement, commerce équitable
Date de première publication du titre
15 décembre 2010
Subject Scheme Identifier Code
Classification thématique Thema: Sciences politiques et théorie
Type d'ouvrage
Thèse
Avec
Bibliographie

Livre broché


Date de publication
15 décembre 2010
ISBN-13
978-2-87463-254-9
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 264
Dépôt Légal
D/2010/9964/53
Code interne
83789
Format
16 x 24 x 1,5 cm
Poids
429 grammes
Prix
21,50 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Publier un commentaire sur cet ouvrage

Si vous avez une question, utilisez plutôt notre formulaire de contact

Sommaire


TABLE DES MATIÈRES
INTRODUCTION ..................................................................................................................................... 1
PREMIÈRE PARTIE. PROBLÉMATIQUE ET CADRE D'ANALYSE ............................................. 9
CHAPITRE 1. LA PROBLÉMATIQUE DE LA RECHERCHE ......................................................... 9
SECTION 1. LE « COMMERCE EQUITABLE » ET LA PROBLEMATIQUE DU « JUSTE PRIX » ................................ 9
1.1 LA GENÈSE DU « COMMERCE ÉQUITABLE » : UN TISSU HÉTÉROGÈNE ET DYNAMIQUE D'ACTEURS
DIVERS ........................................................................................................................................ 10
1.2 LA NOTION DE « COMMERCE ÉQUITABLE » .................................................................................. 14
1.3 LA NOTION DE « JUSTE PRIX » ...................................................................................................... 15
1.4 COMMERCE ÉQUITABLE, ÉCONOMIE SOCIALE ET ÉCONOMIE SOLIDAIRE ....................................... 19
1.5 LES DÉBATS SUR LE COMMERCE ÉQUITABLE ................................................................................ 23
SECTION 2. LE CHAMP D’APPLICATION : L’ÉQUATEUR ............................................................................... 27
2.1 L’HÉRITAGE DE LA PÉRIODE COLONIALE ...................................................................................... 28
2.2 LA MODALITÉ PRIMAIRE-EXPORTATRICE ..................................................................................... 30
2.3 LA MODALITÉ D’INDUSTRIALISATION TARDIVE PAR LA SUBSTITUTION D’IMPORTATIONS ............ 32
2.4 LA MODALITÉ DE PRIMARISATION EXPORTATRICE MODERNISÉE .................................................. 33
SECTION 3. LES QUESTIONNEMENTS SUSCITES PAR LE COMMERCE EQUITABLE ......................................... 35
CHAPITRE 2. LA CONSTRUCTION DU CADRE D’ANALYSE ..................................................... 37
SECTION 1. QUELLE POSTURE ÉPISTÉMOLOGIQUE ? ................................................................................... 38
1.1 LE CHOIX D’UNE POSTURE D’ « ANALYSE QUALITATIVE » ........................................................... 38
1.2 L’ADOPTION DES PRINCIPES DE L’ « ANTHROPOLOGIE SYMETRIQUE » ......................................... 40
1.3. LA SPECIFICITE DES QUESTIONNEMENTS SUR LE SENS SUSCITES PAR LE COMMERCE
EQUITABLE .................................................................................................................................. 42
SECTION 2. LA RECHERCHE EXPLORATOIRE .............................................................................................. 44
SECTION 3. LES RÉFÉRENTIELS THÉORIQUES .............................................................................................. 47
3.1 LES REGISTRES DE L’ « ECHANGE » ET DU « DON » ET LA NOTION DE « FORMATAGE » ................ 47
3.2 LA SOCIOLOGIE DES REGIMES D’ACTION : LA COEXISTENCE DES REGISTRES DU « DON » ET DE L’
« ECHANGE » ............................................................................................................................... 53
3.3 LES JUSTIFICATIONS ET LA CONSTRUCTION DE COMPROMIS ......................................................... 57
3.4 ASYMETRIES, RESPECT ET RUSE DANS LE MONDE DE LA COOPERATION AU DEVELOPPEMENT ...... 60
3.5 LES CRITERES D’IDENTIFICATION DE LA VARIABLE CONTINGENTE : LE TYPE DE MARCHE ............ 65
SECTION 4. LES CHOIX MÉTHODOLOGIQUES .............................................................................................. 71
4.1 LE DISPOSITIF METHODOLOGIQUE MIS EN PLACE ......................................................................... 71
4.2. LES MATERIAUX DE L’ENQUETE ET LES TECHNIQUES D’ANALYSE ................................................ 72
4.3. L’ANALYSE QUALITATIVE EN PROFONDEUR D’UN NOMBRE LIMITE DE CAS .................................. 77
SECTION 5. LA SÉLECTION DES ÉTUDES DE CAS ......................................................................................... 78
DEUXIEME PARTIE : ANALYSE DE CAS ........................................................................................ 83
CHAPITRE 3. L’ORGANISATION NON GOUVERNEMENTALE « MCCH » ............................. 83
SECTION 1. L’HISTORIQUE DE « MCCH » ET SON CONTEXTE ..................................................................... 85
1.1 LE CONTEXTE ............................................................................................................................... 85
1.2 PHASE 1. LE DEBORDEMENT OU LA NAISSANCE ET LE DEVELOPPEMENT D’UN TISSU ASSOCIATIF 88
1.3 PHASE 2. DES ACTIONS DE CADRAGE FAIBLE : LA RATIONALISATION INTERNE ............................ 93
1.4 PHASE 3. DES ACTIONS DE CADRAGE FORT : DOLLARISATION ET OUVERTURE ACCRUE AU MARCHE
EXTERNE ..................................................................................................................................... 98
SECTION 2. LA STRUCTURE ACTUELLE DU MCCH DANS LA LIGNE DES ACTIONS DE CADRAGE FORT ....... 102
2.1 LA GESTION COMMERCIALE ....................................................................................................... 104
2.2 LA GESTION SOCIALE ................................................................................................................. 106
SECTION 3. L’ÉVOLUTION DU MCCH VUE À TRAVERS LES ÉTATS FINANCIERS ........................................ 108
SECTION 4. CONCLUSIONS ........................................................................................................................ 117
CHAPITRE 4. L’EXPORTATION DE CACAO D’ARÔME FIN .................................................... 121
SECTION 1. CONTEXTE, PROBLÉMATISATIONS ET TRADUCTIONS .............................................................. 122
1.1 LE CONTEXTE HISTORIQUE ......................................................................................................... 122
1.2 PHASE 1. LE DEBORDEMENT OU LA NAISSANCE ET LE DEVELOPPEMENT D’UN TISSU ASSOCIATIF127
1.3 PHASE 2. DES ACTIONS DE CADRAGE FAIBLE : LA RATIONALISATION INTERNE .......................... 129
1.4 PHASE 3. DES ACTIONS DE CADRAGE FORT : PARI SUR LE MARCHE ET DIVERSIFICATION DES
PRODUCTEURS EN CONTEXTE DE DOLLARISATION ...................................................................... 129
SECTION 2. ANALYSE ............................................................................................................................... 134
2.1 LES INTERACTIONS ENTRE PRODUITS ET MARCHES .................................................................... 134
2.2 LES RAPPORTS ENTRE REGIMES D’ACTION ET PRINCIPES DE JUSTIFICATION ............................... 134
2.3 LE REGISTRE DE L’« ECHANGE » EN PLEIN ESSOR ...................................................................... 136
SECTION 3. CONCLUSIONS ........................................................................................................................ 136
CHAPITRE 5. PRODUCTION ET COMMERCIALISATION D’ARTISANAT EN BOIS .......... 139
SECTION 1. CONTEXTE, PROBLÉMATISATIONS ET TRADUCTIONS .............................................................. 140
1.1 PHASE 1. PRODUITS ET TECHNOLOGIES CONNUS ; MARCHES NOUVEAUX ................................. 142
1.2 PHASE 2. MARCHES CONNUS ET NOUVELLE TECHNOLOGIE : STANDARDISATION DES PRODUITS
FINIS .......................................................................................................................................... 143
1.3 PHASE 3. MARCHES CONNUS ET NOUVELLE TECHNOLOGIE : SEMI-INDUSTRIALISATION ............ 144
SECTION 2. ANALYSE ............................................................................................................................... 149
2.1 LES INTERACTIONS ENTRE PRODUITS ET MARCHES .................................................................... 149
2.2 LES TENSIONS ENTRE REGIMES D’ACTION ET PRINCIPES DE JUSTIFICATION ................................ 151
2.3 LES TENSIONS ENTRE TYPES DE REGISTRES: LE « DON » ET L’ « ECHANGE » .............................. 157
SECTION 3. CONCLUSIONS ........................................................................................................................ 159
CHAPITRE 6. PRODUCTION ET COMMERCIALISATION DE CÉRAMIQUE ARTISANALE
................................................................................................................................................................ 163
SECTION 1. CONTEXTE, PROBLÉMATISATIONS ET TRADUCTIONS .............................................................. 164
1.1 PHASE 1. PRODUITS ET TECHNOLOGIES CONNUS ET MARCHES NOUVEAUX ................................ 165
1.2 PHASE 2. NOUVELLES TECHNOLOGIES ET MARCHES CONNUS : RISQUE TECHNOLOGIQUE ........... 166
1.3 PHASE 3. NOUVEAUX PRODUITS ET MARCHE CONNU : RISQUE COMMERCIAL ............................. 168
SECTION 2. ANALYSE ............................................................................................................................... 169
2.1 LES INTERACTIONS ENTRE PRODUITS ET MARCHES .................................................................... 169
2.2 LES TENSIONS ENTRE PRINCIPES DE JUSTIFICATION, ET ENTRE REGIMES D’ACTION .................... 171
2.3 LES TENSIONS ENTRE TYPES DE REGISTRES : LE « DON » ET L’ « ECHANGE » ............................. 173
SECTION 3. CONCLUSIONS ........................................................................................................................ 175
CHAPITRE 7. PRODUCTION ET COMMERCIALISATION D’ARTISANAT À OTAVALO . 179
SECTION 1. CONTEXTE, PROBLEMATISATIONS ET TRADUCTIONS .............................................................. 180
1.1 LE REGISTRE DU « DON » A L’EPREUVE DE L’INSTITUTIONNALISATION : LE CAS DE
MAQUIPURASHUN ...................................................................................................................... 182
1.2 LE REGISTRE DU « DON » A L’EPREUVE DU MARCHE .................................................................. 185
SECTION 2. ANALYSE ............................................................................................................................... 189
2.1 LES INTERACTIONS ENTRE PRODUITS ET MARCHES .................................................................... 189
2.2 LES TENSIONS ENTRE REGIMES D’ACTION ET PRINCIPES DE JUSTIFICATION ................................ 191
2.3 LES TENSIONS ENTRE TYPES DE REGISTRES: LE « DON » ET L’ « ECHANGE » .............................. 193
SECTION 3. CONCLUSIONS ........................................................................................................................ 195
CONCLUSION GÉNÉRALE ............................................................................................................... 199
SECTION 1. L’ETUDE DE TERRAIN AU CRIBLE DE NOS REFERENTIELS THEORIQUES ................................... 199
1.1 LES REGISTRES DU « DON » ET DE L’ « ECHANGE » ET LEURS FORMATAGES RESPECTIFS ........... 200
1.2 LES FORMES MULTIPLES DES COMPROMIS ENTRE REGIMES DE JUSTIFICATION ........................... 201
1.3 LES REGIMES D’ACTION : GLISSEMENTS ET DISSONANCES ......................................................... 203
1.4 LA RUSE COMME MANIFESTATION DU RESPECT .......................................................................... 205
1.5 LA MECONNAISSANCE DE LA MULTIPLICITE DES FORMES DE MARCHE ....................................... 206
1.6 REFLEXIONS SUR LA MISE EN OEUVRE DES PRINCIPES DE L’ « ANTHROPOLOGIE SYMETRIQUE ».. 209
SECTION 2. UN MODELE NON FORMALISE DU SEGMENT « AMONT » DE LA « CHAINE DE L’EQUITABLE » ?211
SECTION 3. QUELQUES REFLEXIONS SUR LE « COMMERCE EQUITABLE » ET LE « JUSTE PRIX » ................ 215
SECTION 4. CONSIDERATIONS PROSPECTIVES ........................................................................................... 217
ANNEXES ............................................................................................................................................. 221
ANNEXE 1. LES MONDES COMMUNS, BOLTANSKI ET THÉVENOT (1991)................................................... 221
ANNEXE 2. LISTE D’INTERVIEWS ET CODAGE ........................................................................................... 222
2.1 ACTEURS INTERROGÉS ....................................................................................................................... 222
2.2 PERSONNES INTERROGÉES AU SEIN DES ORGANISATIONS ................................................................... 222
ANNEXE 3. GUIDES GÉNÉRAUX D’INTERVIEWS SEMI-DIRECTIVES ............................................................ 223
ANNEXE 4. CITATIONS ORIGINALES EN ESPAGNOL ................................................................................... 225
BIBLIOGRAPHIE ................................................................................................................................ 235