Organisation, régulation et efficacité économique du système d’intermédiation financière en Afrique

Cette thèse a pour objet de montrer que la configuration du système d’intermédiation financière affecte considérablement son efficacité en termes de collecte et d’allocation des ressources. L’analyse de l’incidence des réformes du secteur... Continuer

Cette thèse a pour objet de montrer que la configuration du système d’intermédiation financière affecte considérablement son efficacité en termes de collecte et d’allocation des ressources. L’analyse de l’incidence des réformes du secteur financier africain montre que le degré de profondeur financière et la gamme de produits financiers sont restés faibles. L’organisation spatiale de l’offre bancaire et l’importance des coûts de transaction sont à l’origine de cette faiblesse du niveau d’intermédiation financière. De plus, les asymétries d’information réciproques qui caractérisent l’activité d’intermédiation, d’une part, et un niveau élevé de concentration du secteur bancaire, d’autre part, ont contribué à la hausse des marges d’intermédiation et à la faible diversification des produits financiers.

L’étude du secteur de microfinance a permis de montrer les contributions possibles des mécanismes de régulation interne basés sur le groupe, la proximité et la confiance sur les coûts de sélection et de surveillance des emprunteurs. Ces mécanismes et les caractéristiques industrielles des institutions bancaires et de microfinance sont à l’origine des économies d’envergure et des économies d’échelle. Ces caractéristiques et la présence de nombreuses barrières à l’entrée et à la sortie entravent la contestabilité du marché bancaire et expliquent l’inefficacité des politiques qui encouragent la multiplication du nombre des institutions dans le secteur de la microfinance.

Dans ce contexte, la mise en place d’un dispositif de régulation basé sur le mécanisme de concurrence fictive permet une plus grande articulation entre le secteur bancaire et celui de la microfinance. Ce mécanisme, en intégrant les objectifs macroéconomiques et des contraintes de participation et d’incitation dans un paquet d’instruments soumis à la concurrence du marché, conduit à une plus grande efficacité du secteur financier et à l’élargissement de la surface d’intermédiation.


Livre broché - 25,60 €
Info Les commandes en ligne se font via notre partenaire i6doc.

Spécifications


Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Auteur
André Nsabimana,
Collection
Thèses de la Faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de communication
Langue
français
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences économiques > Economie du développement
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences économiques > Economie monétaire et financière
Catégorie (éditeur)
Gestion > Finance, comptabilité et contrôle de gestion
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales > Sciences économiques
Catégorie (éditeur)
Gestion
Catégorie (éditeur)
Sciences économiques et sociales
BISAC Subject Heading
BUS000000 BUSINESS & ECONOMICS
Code publique Onix
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013 )
3283 SCIENCES POLITIQUES
Date de première publication du titre
2002
Subject Scheme Identifier Code
Thema subject category: JPA
Type d'ouvrage
Thèse

Livre broché


Details de produit
1 A4
Date de publication
2002
ISBN-13
978-2-93034-414-0
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 343
Code interne
56074
Format
16 x 24 x 1,9 cm
Poids
551 grammes
Prix
25,60 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Publier un commentaire sur cet ouvrage

Si vous avez une question, utilisez plutôt notre formulaire de contact

Extrait