La planification des apprentissages

Comment les enseignants préparent-ils leurs cours ?

Pourquoi s'intéresser à la manière dont les enseignants planifient leurs cours ? Parce qu’au-delà de son apparente banalité, cette activité, qui est consubstantielle de tout travail enseignant, apparait comme l’une des plus révélatrices des... Continuer

Pourquoi s'intéresser à la manière dont les enseignants planifient leurs cours ? Parce qu’au-delà de son apparente banalité, cette activité, qui est consubstantielle de tout travail enseignant, apparait comme l’une des plus révélatrices des complexités du métier.

Planifier, en effet, c’est se situer dans une triple temporalité : celle de la longue durée (le semestre et l’année, mais aussi, le degré et le cycle), celle de la durée moyenne (la séquence didactique) et celle de la durée courte et immédiate (l’heure de cours). C’est aussi articuler en permanence des choix personnels avec ceux, prescrits, de l’institution. Comment ces tensions sont-elles vécues et gérées dans les différentes disciplines ? Cette question méritait déjà à elle seule qu’on y consacre un ouvrage collectif.

Pour éclairer cette réflexion, deux témoins privilégiés ont d’abord été sollicités. Le premier, Frédéric Dewez, par sa position institutionnelle de responsable pédagogique au sein du réseau libre catholique de la Belgique francophone, était bien placé pour proposer un nouveau mode de planification applicable à plusieurs disciplines qui permette une meilleure intégration des acquis scolaires. Le second témoin est François Tochon, professeur à l’Université du Wisconsin-Madison, dont les ouvrages alimentent depuis longtemps le travail des formateurs. Celui-ci s’inscrit dans le cadre de l’« approche profonde » de l’éducation pour présenter un modèle de planification « ouverte » de l’enseignement et pour mettre en évidence le défi que les réformes en cours posent aux enseignants et aux administrations scolaires. Au-delà de ces deux éclairages liminaires, les participants à cette journée d’études se sont répartis en cinq ateliers disciplinaires consacrés au français, à l’histoire, aux langues modernes, aux mathématiques et aux sciences.


Pourquoi s'intéresser à la manière dont les enseignants planifient leurs cours ? Parce qu’au-delà de son apparente banalité, cette activité, qui est consubstantielle de tout travail enseignant, apparait comme l’une des plus révélatrices des complexités du métier.

Planifier, en effet, c’est se situer dans une triple temporalité : celle de la longue durée (le semestre et l’année, mais aussi, le degré et le cycle), celle de la durée moyenne (la séquence didactique) et celle de la durée courte et immédiate (l’heure de cours). C’est aussi articuler en permanence des choix personnels avec ceux, prescrits, de l’institution. Comment ces tensions sont-elles vécues et gérées dans les différentes disciplines ? Cette question méritait déjà à elle seule qu’on y consacre un ouvrage collectif.

Pour éclairer cette réflexion, deux témoins privilégiés ont d’abord été sollicités. Le premier, Frédéric Dewez, par sa position institutionnelle de responsable pédagogique au sein du réseau libre catholique de la Belgique francophone, était bien placé pour proposer un nouveau mode de planification applicable à plusieurs disciplines qui permette une meilleure intégration des acquis scolaires. Le second témoin est François Tochon, professeur à l’Université du Wisconsin-Madison, dont les ouvrages alimentent depuis longtemps le travail des formateurs. Celui-ci s’inscrit dans le cadre de l’« approche profonde » de l’éducation pour présenter un modèle de planification « ouverte » de l’enseignement et pour mettre en évidence le défi que les réformes en cours posent aux enseignants et aux administrations scolaires. Au-delà de ces deux éclairages liminaires, les participants à cette journée d’études se sont répartis en cinq ateliers disciplinaires consacrés au français, à l’histoire, aux langues modernes, aux mathématiques et aux sciences.


Livre broché - 21,50 €
PDF (PDF) - 14,00 €
Info Les commandes en ligne se font via notre partenaire i6doc.

Spécifications


Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Édité par
Mathieu Bouhon, Myriam De Kesel, Jean-Louis Dufays, Jim Plumat,
Collection
CRIPEDIS (Centre de recherche interdisciplinaire sur les pratiques enseignantes et les disciplines scolaires)
Langue
français
Catégorie (éditeur)
Psychologie et éducation > Education et pédagogie
Catégorie (éditeur)
Psychologie et éducation
BISAC Subject Heading
EDU000000 EDUCATION > EDU029000 EDUCATION / Teaching Methods & Materials
Code publique Onix
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013 )
3013 PARASCOLAIRE > 3039 Pédagogie et formation des enseignants
Date de première publication du titre
15 janvier 2014
Subject Scheme Identifier Code
Thema subject category: YPZ
Thema educational purpose qualifier: 4Z-FR
Thema subject category: JNMT

Livre broché


Details de produit
1 Couverture pelliculée
Date de publication
15 janvier 2014
ISBN-13
978-2-87558-248-5
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 196
Dépôt Légal
D/2013/9964/41 Louvain-la-Neuve, Belgique
Code interne
89218
Format
16 x 24 x 1,1 cm
Poids
325 grammes
Prix
21,50 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

PDF


Details de produit
1 PDF
Date de publication
15 janvier 2014
ISBN-13
978-2-87558-249-2
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 196
Dépôt Légal
D/2013/9964/41
Code interne
89218PDF
Prix
14,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Publier un commentaire sur cet ouvrage

Si vous avez une question, utilisez plutôt notre formulaire de contact

Sommaire


Les auteurs
CHAP. 1. CADRAGE
Préparer, planifier : une question clé pour la recherche et pour la formation
en didactique des disciplines - Cadrage de la problématique
(Jean-Louis Dufays, Mathieu Bouhon, Myriam De Kesel, Jim Plumat)
1. Les journées du Cripédis, quatrième acte
2. Planifier son cours, une activité complexe et porteuse d'enjeux majeurs
3. Deux témoins privilégiés, six ateliers disciplinaires
Comment mieux intégrer des acquis scolaire dans une situation d'intégration
(Frédéric Dewez)
1. Premiers constats
2. Présentation de l'atelier
3. Les modèles de Fogarty
4. Les variables d'identification
5. Les variables de contenu
6. Le schéma de passation
7. D'autres constats
8. Une autre manière de planifier
9. Un modèle cognitif de l'apprentissage
10. Conclusion
Bibliographie
Planification ouverte de l'enseignement dans une approche profonde de
l’apprentissage - Le défi que les réformes en cours posent aux enseignants et aux
administrations scolaires - Conférence de cadrage (François Victor Tochon)
1. Une planification ouverte nécessite une forme d’improvisation
expérimentée
2. Comment les enseignants de langue planifient leur enseignement
3. Un modèle d’enseignement des langues en profondeur
4. Le défi des réformes en cours
5. Standards de compétence
6. Des standards au portfolio pour initier et renouveler sa licence d’enseignant
7. Un défi pour les administrations scolaires
8. Changer le rôle de l’évaluation
9. Vers une approche plus profonde
10. Conclusion
Bibliographie
CHAP. 2. LA PLANIFICATION DES APPRENTISSAGES EN FRANÇAIS
Atelier thématique coordonné par Jean-Louis Dufays
Accompagner la planification - Négocier et expliciter (Jean-Pierre Darimont)
1. Des balises
2. Choix locaux
3. Un travail d'explicitation
4. Conclusion : un besoin criant de ressources
Bibliographie
Comment les enseignants du primaire et du secondaire planifient-ils leurs
dispositifs didactiques ? (Caroline Scheepers)
1. La planification : un bref éclairage conceptuel
2. La planification par les enseignants en place : une enquête exploratoire
3. Conclusion
Bibliographie
Peut-on planifier l’acquisition des compétences linguistiques et discursives à
l’entrée du supérieur ? Et si oui, comment ? - Propositions pour le cours de
français en section normale (Irène-Marie Kalinowska)
1. Peut-on planifier l’acquisition des compétences linguistiques et
discursives à l’entrée du supérieur ?
2. Planifier l’acquisition des compétences… Oui, mais qu’entendons-nous
par « compétence » ?
3. Que faut-il donc entendre par « compétences linguistiques » et
« compétences discursives » dont nous souhaiterions planifier
l’acquisition ?
4. Les compétences linguistiques et discursives n’étant pas innées, comment
planifier leur acquisition ?
5. Planifier l’acquisition des compétences linguistique et discursive :
pour une définition explicite et réaliste de l’objet d’enseignement
6. Pour conclure
Bibliographie
CHAP. 3. LA PLANIFICATION DES APPRENTISSAGES EN HISTOIRE
Atelier thématique coordonné par Mathieu Bouhon
L'activité de préparation de cours chez les enseignants d'histoire du secondaire
- Constats de terrain et état des recherches (Élodie Vaeremans)
1. État des recherches
2. La planification en histoire en Belgique francophone : des prescrits aux pratiques de terrain
3. Le manque de recherche en didactique de l’histoire
4. Conclusion
Bibliographie
Planifier un cours d’histoire - Difficultés et plus-values observées
(Pascale Lambrechts, Renée Plaisant)
1. Cadre de notre témoignage
2. Des craintes et des contraintes
3. Les champs de créativité
4. Taux de satisfaction
Planifier des séquences d’enseignement en histoire - Des pratiques entre
l’histoire-découverte et l’histoire-discipline (Mathieu Bouhon)
1. Un changement de modèle pédagogique
2. Comprendre la préparation séquence en termes d’éléments centraux et périphériques
3. Méthodologie
4. Préparer une séquence, c’est rechercher et sélectionner des documents
5. Une pratique de construction de séquence ancrée dans la logique de l’histoire-découverte
Bibliographie
CHAP. 4. LA PLANIFICATION DES APPRENTISSAGES EN LANGUES MODERNES
Atelier thématique coordonné par Fanny Meunier
La planification - Contrainte administrative ou outil pédagogique ?
(Nadine De Bruyne, Gisèle Noiroux)
1. La planification verticale
2. La planification horizontale
3. Conclusion
La planification des apprentissages en langues moderne - Quelle aide un éditeur scolaire peut-il apporter ? (Isabelle Grévisse)
1. Introduction
2. Le métier d’éditeur scolaire
3. Planifier, c’est
4. En quoi le manuel aide-t-il à planifier?
5. D’autres outils
CHAP. 5. LA PLANIFICATION DES APPRENTISSAGES EN MATHEMATIQUES
Atelier thématique coordonné par Sabine Hausmann
La planification des apprentissages (Marie-Noëlle Peltgen)
Planification du travail en classe - « Comment j'adapte ma planification lorsque
je dois tout faire en classe avec mes élèves ? » (Ann Taildeman)
1a. Constatations
1b. Constatations
2. Propositions de planifications
3. Conclusion
CHAP. 6. LA PLANIFICATION DES APPRENTISSAGES EN SCIENCES
Atelier thématique coordonné par Myriam De Kesel, Jim Plumat et Bernard Tinant
Planifier, c’est anticiper (Myriam De Kesel, Jim Plumat)
Planification du cours de science : le cas d’un professeur novice
(Émeline Burnotte)
1. Avant toute chose, posons un cadre
2. Premier interim
3. Deuxième interim
4. Conclusion
Évolution de la planification d’un cours de physique de sciences générales en sixième année - D’une gestion rigide et prédéfinie en fonction des programmes vers une stratégie d’adaptation en flux tendu ajustée aux compétences et aux attentes des élèves (Didier Salmon)
1. Préliminaire
2. Une gestion programmatique et problématique : concilier nombre d’heures de cours et curriculum du programme de cours
3. Les tensions de planification : les dimensions de la planification, opérationnalisation d’une démarche
4. En guise de conclusion
Le nouveau référentiel de sciences - Un outil pour planifier les apprentissages
(Jean-Luc Pieczynski)
1. Qu’est-ce qu’un référentiel ?
2. Le paradigme constructiviste
3. Une séquence de cours
4. Les défis rencontrés lors de la construction d’un référentiel
5. Structure du nouveau référentiel de sciences
6. Structure d’une UAA
7. Articulation des UAA dans un référentiel
Table des matières


Extrait